Le (la) technicien(ne) de maintenance des matériels de chantier et de manutention intervient sur l’ensemble des opérations de maintenance préventive et curative concernant les engins et matériels de chantier.

Réparation ou maintenance, en atelier ou sur chantier, il (elle) est aussi appelé(e): mécanicien de matériels de manutention et de BTP ou mécanicien de chantier.

K’LOUE, toujours en recherche de nouveaux talents, vous partage quelques données de ce métier de passionnés.

 

1- Description

Le mécanicien réparateur d’engins de chantier répare et entretient les engins et les machines utilisées pour les travaux publics, l’agriculture, la maintenance et nettoyage: bulldozer,  grue, pelle hydraulique, nacelles, chariots et dumpers, …

Activités principales

En atelier de réparation, il (elle) réceptionne les matériels, établit les diagnostics, contrôle et expertise les matériels et, sous la responsabilité du chef d’atelier, détermine les opérations à engager, élabore les devis, organise et assure le suivi technique des interventions.

Le mécanicien réparateur d’engins de chantier assure les réparations et la maintenance de toutes machines et de matériels de travaux publics : pelles hydrauliques, chargeuses, nacelles, chariots élévateur, compresseurs, groupes électrogènes…

Comment travaille-t-il ?

Le mécanicien connaît et sait manœuvrer les différentes machines utilisées sur un chantier. Lorsqu’une panne survient, il en détermine la cause, commande les pièces et effectue les réparations. Si nécessaire, il équipe les engins de matériels spécifiques. Enfin, il assure un rôle préventif, en procédant à des vérifications périodiques : montage et remontage d’éléments mécaniques, remplacement des pièces usagées, abîmées ou cassées, vidanges, etc.

Où exerce-t-il ?

Chez un loueur, un distributeur ou un fabricant, qui entretient les engins de chantier

Dans une entreprise de BTP comme personnel qualifié sur chantier ou en atelier de maintenance. 

Des opportunités existent également auprès des collectivités locales.

 

2- Compétences pour être Mécanicien réparateur d’engins de chantier

Qualités requises

Habile : La manipulation de l’outillage en mécanique et la reproduction de pièces à l’identique demandent une grande précision manuelle.

Autonome : Le mécanicien réparateur d’engins de chantier doit savoir prendre des initiatives rapidement lorsqu’il se retrouve seul face à une panne.

 Résistant : Les conditions de travail sur les chantiers sont physiquement éprouvantes. Une bonne condition physique est indispensable.

Savoir-faire

  • Identifier une intervention à partir d’un dossier technique
  • Assembler les éléments d’un engin ou d’un matériel
  • Réaliser une opération de maintenance
  • Déterminer une solution de remise en état d’un équipement
  • Contrôler le fonctionnement d’un outil ou équipement
  • Réparer les organes mécaniques défectueux
  • Réaliser les essais de fonctionnement
  • Réaliser la mise au point de systèmes automatisés
  • Renseigner les supports de suivi d’intervention et transmettre les informations au service concerné
  • Entretenir des équipements
  • Assurer une maintenance de premier niveau
  • Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • Entretenir un équipement mécanique/mécanisé
  • Installer des équipements optionnels ou complémentaires d’adaptation aux engins de chantier
  • Usiner des éléments ou réaliser des pièces de remplacement
  • Trier des composants et fluides récupérés (batterie, hydrocarbure, lubrifiants, …) et les orienter vers les zones de traitement ou de stockage
  • Réaliser un dépannage sur site (terrain agricole, route, …)

Savoir

  • Circuits hydrauliques
  • Pneumatique
  • Techniques de soudure
  • Mécanique automobile
  • Outils bureautiques
  • Utilisation de matériel de levage
  • Logiciel de détection de panne
  • Lecture de plan, de schéma
  • Principes de fonctionnement d’un système de climatisation
  • Règles de sécurité
  • Technologie des équipements électroniques
  • Technologie des équipements électriques
  • Principes de fonctionnement d’un moteur
  • Automatisme
  • Hydraulique
  • Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • Conduite d’engins et matériels de chantier
  • Connexion électrique
  • Utilisation de machine-outil
  • Chiffrage/calcul de coût

 

3- Emploi

Le nombre de réparateurs d’engins et de matériels de travaux publics et de manutention reste insuffisant par rapport aux besoins. Cet emploi est par conséquent classé « en tension », c’est-à dire qu’il y a plus d’offres d’emplois que de demandeurs d’emploi.

Après quelques années d’expérience, il peut évoluer vers des emplois de chef d’atelier.

Repérer les débouchés du domaine de la maintenance d’engins de chantier, de levage, de manutention et agricoles dans lequel s’intègre ce métier.

 

4- Choisir ma formation pour devenir Mécanicien réparateur d’engins de chantier

Le métier de mécanicien réparateur d’engins de chantier est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Vous pouvez devenir mécanicien réparateur d’engins de chantier, en 2 ans après la classe de 3ème, avec un CAP maintenance des matériels.

 Le bac professionnel maintenance des matériels option TP est accessible en 3 ans après la 3ème ou, en 2 ans, aux titulaires d’un CAP ayant un bon niveau.

Ces études peuvent être complétées en un an après un CAP ou un bac professionnel, par une mention complémentaire (MC) permettant d’approfondir un aspect : MC moteurs diesel ou MC installations oléohydrauliques et pneumatiques.

Pour des responsabilités, il est possible de préparer le BTS maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention après le bac pro maintenance des matériels ou suite d’un bac STI2D.

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. En partenariat avec leur entreprise, ils peuvent préparer un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de mécanicien réparateur d’engins de chantier pourront préparer le titre professionnel (TP) technicien de maintenance, le CAP maintenance des matériels, ou le bac professionnel maintenance des matériels.

Formations liées – Aperçu 

  • Bac pro maintenance des matériels option B : travaux publics et manutention – CAP ou équivalent
  • Bac pro maintenance des matériels option B : matériels de construction et de manutention – Classe de collège ou de lycée 
  • Bac pro maintenance des matériels option B : matériels de construction et de manutention – CAP ou équivalent

 

5- Changer bouger

Vers quels autres métiers pourrait ensuite se diriger un technicien de maintenance d’engins en territoire français ?

Métiers proches du technicien de maintenance engins :

  • Supervision d’entretien et gestion de véhicules
  •  Mécanique automobile et entretien de véhicules
  • Réparation de cycles, motocycles et motoculteurs de loisirs

Autres métiers envisageables du technicien de maintenance engins, avec évolution:

  • Maintenance mécanique industrielle
  • Installation et maintenance d’équipements industriels et d’exploitation
  • Mécanique de marine
  • Relation commerciale en vente de véhicules

Nous espérons que ce tour d’horizon aura mis en éclairage ce métier de service, plein d’avenir. Les directions de K’LOUE Guadeloupe et Martinique répondent aux questions de ceux qui veulent en savoir plus.

 

Pour lire l’article d’origine